Fiche technique – Bougainvillier

Bougainvillée

Famille : Nyctaginaceae
Nom botanique : Bougainvillea glabra
Nom français : Bougainvillier (le) ou bougainvillée (la)
Nom anglais :  Paper flower

Description

Le bougainvillier est un arbre épineux, grimpant ou rampant, qui est apprécié pour ses bractées aux coloris variés (rose, rouge, mauve, orange, jaune, blanc)qui se développent autour d’une petite fleur blanche. Dans les régions au climat tempéré et tropical, le bougainvillier est cultivé en plein soleil comme arbre d’ornement. Il fleurit de façon spectaculaire durant plusieurs mois. La variété B. glabra est certainement la plus appropriée pour la culture en bonsaï, car elle est compacte et composée de petites feuilles et fleurs.

Distribution géographique

Arbre originaire de l’Amérique du Sud, son nom lui a été donné en mémoire du navigateur et explorateur français Louis-Antoine Bougainville (1729-1811).

Habitat

Zone de rusticité : 9

Variétés ou espèces similaires

Bougainvillea ‘Helen Johnson’ : cultivar très compact aux bractées roses. Il fleurit presque toute l’année. Son bois est très cassant

Bougainvillea ‘Mary Palmer’ : cultivar qui se distingue pour sa double coloration. Ses bractées sont blanches sur certaines branches et roses sur d’autres.

Emplacement estival

À la mi-mai (à Montréal), le bougainvillier doit être placé à l’extérieur dans un endroit très ensoleillé.

Emplacement hivernal

À l’automne lorsque la température descend sous 10oC, il faut le rentrer à l’intérieur dans un endroit frais jusqu’au printemps suivant. Une période de dormance à basse température (10oC) favorise la floraison durant la période estivale. Il perd alors son feuillage sans problème. Éviter les températures inférieures à 0oC, car les racines du bougainvillier ne tolèrent pas le gel.

Arrosage

En été, arroser avec régularité et copieusement. En hiver, laisser le terreau sécher entre deux arrosages. Cet arbre supporte assez bien la sécheresse.

Fertilisation

Favoriser les boulettes d’engrais organiques légèrement acides à base de farine de coton. Éviter les engrais chimiques pendant les deux semaines suivant le rempotage.

Taille et pinçage

Bien que cet arbre supporte les tailles sévères, éviter la coupe de grosse branche, car il cicatrise mal. Éviter le bois mort qui pourrit vite même s’il est protégé avec du liquide à jin. Cet arbre a l’avantage de bourgeonner facilement sur le tronc ce qui facilite sa mise en forme. Après la floraison, raccourcir les branches qui dépassent la silhouette désirée.

Ligature

L’écorce étant très fine et tendre, il faut ligaturer avec précaution avec du fil d’aluminium. Le bois du bougainvillier est très cassant et brise facilement lorsque les branches commencent à se lignifier pour se transformer en jeune bois. Effectuer les ligatures durant la période de croissance.

Rempotage

Rempoter tous les 2 ans. La période propice est en juin avant les grandes chaleurs estivales. Lors des premiers rempotages, éviter la taille sévère des grosses racines. Étaler la réduction des racines sur plusieurs rempotages.

Substrat

Un mélange de substrat bien drainé et aéré convient très bien au bougainvillier.

Consulter le « Tableau de rempotage » et utiliser les proportions pour les feuillus.

pH idéal : 5,5 à 7,5

Maladies

Le bougainvillier est sensible au manque d’engrais ou de fer. Il est aussi sensible à la chlorose lorsqu’il est arrosé avec de l’eau trop calcaire.

Insectes

À l’intérieur en hiver, s’il est gardé à des températures élevées, le bougainvillier peut devenir la cible de pucerons. L’utilisation d’un savon insecticide comme le End-All de Safer’s est très efficace pour enrayer les parasites.

Multiplication

La multiplication est très facile par marcottage (recommandé) ou par bouturage. Même les branches de 50 mm de diamètre se bouturent très facilement.

Rédaction : Serge Robidoux –  révision 08-2014

Télécharger la version PDF Fiche-technique-bougainviller.pdf

Share