Fiche technique – Buis à petites feuilles

Buxus microphylla

Famille : Ulmaceae
Nom botanique : Buxus microphylla
Nom français : Buis du Japon, buis à petites feuilles
Nom anglais : Littleleaf boxwood

Description

Les feuilles du buis sont opposées, à courts pétioles et unies. Le B. microphylla a des feuilles ovoïdes qui le distinguent du buis commun (B. sempervirens) aux feuilles elliptiques. Les feuilles ont la texture du cuir et sont généralement d’un vert lustré foncé. La couleur du feuillage est très sensible au froid. De plus, le feuillage devient de couleur bronze lorsque le sol est pauvre et mal drainé. Les fruits de cet arbre sont sphériques en forme de capsule à trois cornes contenant six graines noires. Par ailleurs, le buis est reconnu pour son bois raffiné et durable, ainsi que pour sa longévité (500 ans et plus).

Distribution géographique

Le buis provient du bassin méditerranéen et de l’Asie occidentale. De nos jours, en raison des nombreuses variétés disponibles, on le retrouve un peu partout. La région des Basses-Alpes regroupe des B. sempervirens de grande qualité.

Habitat

Le buis du Japon prospère mieux dans les climats aux hivers doux, à une température minimale de 0 °C.

Zone de rusticité : 5

Variétés ou espèces similaires

Il existe au-delà de 60 variétés et cultivars de buis miniatures. Ces variétés naines ont plutôt tendance à pousser latéralement qu’en hauteur. Les bonsaïstes peuvent corriger ceci en émondant les pousses latérales et en attachant le tronc à un tuteur vertical.

B. microphylla ‘Green Pillow’ : hautement recommandé parmi les variétés naines, il forme, après 16 ans, un petit buisson dense et compact d’à peine 20 cm de hauteur.

B. microphylla ‘Morris Medium Dwarf’ ou ‘Morris Midget’ : croît plus rapidement et atteint un peu plus de 3 m après 14 ans.

B. microphylla ‘Kingsville Dwarf’ : découvert en 1912 et nommé ainsi par Henry Hohman pour sa pépinière à Kingsville. Il possède la croissance la plus compacte, de 0,6 cm à 1,2 cm par année. Ses petites feuilles, son air compact et son écorce grise fissurée le font paraître très vieux et en font un préféré des bonsaïstes nord-américains.

Emplacement estival

Ombre partielle ou plein soleil si le sol demeure humide. Le buis préfère une humidité élevée et une température fraîche.

Emplacement hivernal

Extérieur : le buis à petites feuilles peut survivre à des températures aussi basses que -23 °C à -29 °C s’il est protégé du soleil d’hiver et du vent. Par contre, le bout des branches sera endommagé. La variété la plus résistante au froid est le B. microphylla koreana (zone 5), mais son feuillage a tendance à devenir de couleur bronze.

Il est conseillé de ne pas garder des arbres en pot à une température inférieure à -10 °C. Une chambre froide à 4 °C donne d’excellents résultats.

Intérieur : plusieurs variétés de buis peuvent être gardées à l’intérieur si on évite l’air chaud et sec. Les températures ne devront pas excéder 15 °C à 21 °C. Il faudra augmenter le taux d’humidité et placer le plant devant une fenêtre bien éclairée ou sous fluorescents. Le B. harlandii, une sous-variété du B. microphylla var. sinica, est le mieux adapté aux conditions chaudes et sèches.

Arrosage

Si l’arbre manque d’eau et qu’il perd son feuillage, il ne bourgeonnera pas de nouveau par la suite.

Fertilisation

En raison de leur croissance lente, les buis nécessitent peu de fertilisation. Un usage élevé de fertilisants stimule trop les racines et provoque des nouvelles pousses qui retournent à l’espèce originale. Une fertilisation une fois par mois en période de croissance devrait suffire. Si le feuillage pâlit et jaunit, un fertilisant riche en azote devrait vite lui redonner sa couleur vert foncé naturelle.

Taille et pinçage

Le buis supporte bien l’émondage et la taille. Le meilleur moment est au printemps juste avant la croissance. Émonder ou enlever complètement les branches qui sont trop grosses. Lors de l’émondage du vieux bois, laisser un peu de feuillage pour favoriser la formation de bourgeons.

Les nouvelles pousses doivent être émondées lorsqu’elles ont durci à la fin du printemps. Lorsque le nouveau feuillage aura grandi, couper et ne laisser qu’une ou deux feuilles. Couper jusqu’à une feuille poussant vers l’extérieur.

Défoliation

Il n’est pas recommandé de défolier le buis.

Ligature

Les buis sont généralement formés par l’émondage à cause de leur bois dur au grain compact. Les jeunes arbres sont formés lorsque leur tronc et leurs branches sont encore flexibles.

Rempotage

En raison de leur système de racines peu profond et fibreux, les buis sont faciles à rempoter. Le rempotage peut être effectué en tout temps. Rempoter les jeunes plants tous les ans et les plus âgés, tous les deux ou trois ans.

Substrat

Les buis se nourrissent en surface et préfèrent les sols organiques, fertiles et bien drainés. Utiliser idéalement un mélange de substrat à bonsaï de base, avec un léger ajout de matières organiques.

Les buis préfèrent les sols humides, mais bien drainés. Un mauvais drainage fait jaunir et mourir les feuilles. Ils prolifèrent dans les endroits où le sol est calcaire, mais ils s’adaptent à une grande étendue de sols.

Consulter le « Tableau de rempotage » et utiliser les proportions pour les feuillus.

pH idéal : 6,5

Maladies

Les maladies communes sont le chancre, la brûlure des feuilles, les taches foliaires et le pourrissement des racines.

Insectes

Les buis résistent assez bien aux infestations. Les insectes qui s’y attaquent le plus souvent sont les acariens, la mineuse des feuilles, cinq espèces de kermès et la cochenille farineuse. Les nématodes peuvent envahir les racines et causer une malformation des radicelles.

Multiplication

La meilleure méthode de multiplication est le bouturage de pousses aoûtées, prélevées tard l’été ou au début de l’automne. Elles sont placées dans du sable et gardées au frais dans une serre durant tout l’hiver.

Rédaction : David Easterbrook – révision 11-2014

Télécharger la version PDF Fiche-technique-buis-a-petites-feuilles.pdf