Fiche technique – Grenadier nain

Grenadier nain

Famille : Pacuniceae
Nom botanique : Punica granatum ‘Nana’
Nom français : Grenadier nain
Nom anglais : Pomegranate

Description

Le grenadier est cultivé dans des sols arides et chauds autant pour ses fruits rafraîchissants que comme arbuste ornemental. C’est un arbuste semi-décidu. S’il est maintenu au froid en hiver, il perdra toutes ses feuilles qui repousseront au printemps. Au contraire, s’il est hiverné à la chaleur, il perdra ses feuilles à l’automne ou en début d’hiver, et celles-ci repousseront après quelques semaines. Les feuilles du grenadier sont lancéolées, luisantes, minces et d’un vert moyen.
Ses fleurs, qui apparaissent au début de l’été, sont bisexuées, tubulaires et portent de 5 à 8 pétales d’une teinte rouge-orangée et à calice persistant qui contient de nombreuses graines inclues dans une pulpe rouge pourpre, juteuse et comestible. Ce pseudo fruit est appelé grenade.

Distribution géographique

Le grenadier est originaire de l’Asie Mineure et de l’Europe du Sud-Est. Il est connu depuis fort longtemps. À preuve, il était considéré comme un arbuste sacré dans l’ancienne Égypte et en Palestine.

Aux États-Unis, il pousse très bien dans les chauds déserts de la Californie. Dans les contrées plus froides, il peut se développer, mais ses fruits n’atteindront la maturité que s’il jouit d’une longue période de chaleur et d’un arrosage abondant.

Habitat

Zone de rusticité : 9

Variétés ou espèces similaires

Il existe de nombreux cultivars de Punica granatum, ceux à fleurs blanches, roses, jaunes, rouges-orangées. Voici les principaux cultivars :

Punica granatum ‘Alba Plena’ : fleurs doubles d’un blanc crémeux;
Punica granatum ‘Flavescens’ : fleurs jaunes;
Punica granatum ‘Chico’ : fleurs doubles, rouge orangé. Cette variété ne semble pas produire de fruits;
Punica granatum ‘Flore Pleno’ : fleurs doubles, rouges;
Punica granatum ‘Legrelli variegata’ : fleurs doubles, rouge orangé, marginées d’une lisière blanc-crémeux.

Le grenadier nain comme bonsaï

Le grenadier nain est la variété la plus propice au bonsaï, car cet arbuste fleurit même s’il est très petit et ses feuilles mesurent à peine 20 à 35 mm.

Emplacement estival

En été, le placer en plein soleil. Une bonne aération est requise.

Emplacement hivernal

L’hiver, il faut absolument protéger le grenadier, soit en chambre froide, soit simplement en l’hivernant à l’intérieur sous un éclairage adéquat et une humidité suffisante.

Arrosage

Arrosage quotidien en été, abondant après la floraison. Vaporiser le feuillage. En hiver, lorsque la température baisse, il faut diminuer les arrosages surtout lorsque le grenadier est gardé en chambre froide.

Fertilisation

En été, fertiliser le grenadier tous les 15 jours avec un engrais général de type 20-20-20 en alternance avec un engrais faible en azote de type 15-30-15 ou 15 15-30 selon que l’on veut favoriser la floraison ou la production de fruits.

Taille et pinçage

Chez les jeunes plants, effectuer une légère taille des racines lors des rempotages. Pour les sujets plus âgés, il est préférable d’éviter de tailler les racines, au risque de les tuer.

Les nouvelles pousses peuvent être maintenues à deux jeux de feuilles. Ne pas tailler après le début du mois d’avril, si on désire que l’arbre fleurisse. Par la suite, effectuer une simple taille de maintien de la forme.

Ligature

La ligature est toujours possible du printemps à l’automne. Attention à ne pas laisser le fil s’incruster dans le bois qui est très fragile. Au besoin envelopper le fil.

Rempotage

Rempoter tous les deux ou trois ans. Cette opération doit être effectuée lorsque l’arbuste a perdu toutes ses feuilles et avant que les nouvelles feuilles ne fassent leur apparition. Pour faire épaissir le tronc, planter l’arbre en pleine terre. Retirer l’arbre de la terre à l’automne et le mettre à l’abri pendant la période hivernale. Répéter cette opération pendant deux ou trois ans ou jusqu’à ce que le sujet ait atteint la taille désirée.

Substrat

Consulter le «Tableau de rempotage» et utiliser les proportions pour les tropicaux.
pH idéal : 5,5 à 6,5

Maladies

Le grenadier est peu fragile si l’on prend les précautions d’usage. Attention toutefois au mildiou et à la chlorose.

Insectes

Pucerons, mouches blanches, araignées rouges.

Multiplication

Par semis stratifiés au printemps, par marcottage aérien et par bouturage. Cette dernière méthode est principalement utilisée dans la reproduction des cultivars. Bouturer le bois dur au printemps ou les pousses mi-dures en été.

Rédaction : Louis-Philippe Coiteux – révision 06-2015

Télécharger la version PDF Fiche-technique-grenadier-nain.pdf