Fiche technique – Grewia occidental

Grewia occidentalis

Famille : Tiliaceae
Nom botanique : Grewia occidentalis
Nom français : Grewia occidental, grewia
Nom anglais : Crossberry, Lavender flower

Description

Le grewia  est un arbuste à ramification lâche, à port retombant, qui peut atteindre une hauteur de près de 2 à 6 mètres. Ses feuilles alternes sont ovales, finement dentées, devenant vert foncé à maturité et mesurent de 2 à 4 cm.

Les fleurs sont produites aux extrémités des nouvelles pousses en grappes multiples. Chaque fleur mauve possède 5 sépales et 5 pétales de 0,5 à 1 cm et ressemble à de petites fleurs de magnolia ou de nénuphar.
Les fruits, malgré qu’ils ne soient produits que rarement sur des bonsaïs, mesurent 1 cm par 1 cm. À maturité, ils sont  orangés.

Distribution géographique

Près de 150 espèces de grewia sont réparties dans le monde, principalement dans les régions chaudes. Le Grewia occidentalis est originaire de l’Afrique du Sud.

Habitat

Zone de rusticité : 9

Variétés ou espèces similaires

Il n’y a pas de cultivar (variété horticole) connu.

Emplacement estival

Les grewias devraient être placés à l’extérieur aussitôt que les risques de gel sont écartés (autour du 15 mai à Montréal). Ils réussissent très bien en plein soleil.

Emplacement hivernal

Ils doivent être rentrés à l’intérieur avant le premier gel. Ils peuvent être cultivés devant une fenêtre éclairée, au frais (10 oC à 15 oC) ou sous éclairage artificiel de 12 à 16 heures par jour.

Arrosage

Les grewias requièrent une quantité modérée d’humidité. Ils peuvent cependant être assez tolérants, puisqu’ils produiront un nouveau feuillage en quelques semaines si on oublie d’arroser et qu’ils sèchent. En pleine croissance, une vaporisation régulière leur est bénéfique.

Fertilisation

Les grewias ne requièrent que de faibles quantités d’engrais. Une fertilisation trop fréquente, particulièrement avec un engrais trop élevé en azote, tend à encourager de nouvelles tiges non désirées le long du tronc. La croissance de ces plantes réussit bien avec un engrais organique tel que le Green King.

Taille et pinçage

Ils tendent à former de longues branches retombantes qui devraient être taillées sévèrement pour encourager une croissance ramifiée. Comme les fleurs sont produites à l’extrémité des nouvelles pousses, la taille peut retarder ou éliminer le développement des bourgeons floraux. Par conséquent, elle doit avoir lieu au milieu de l’hiver lorsque les grewias sont au stade dormant ou semi-dormant.

Les grewias tendent aussi à former des tiges semblables à des drageons robustes le long du tronc et des branches principales. Ces tiges devraient être éliminées ou ligaturées vers le bas aussitôt qu’elles apparaissent.

Ligature

Les spécimens plus âgés tendent à avoir des troncs et des branches raides. Il est donc recommandé de choisir une plante jeune, de deux à trois ans, au tronc souple. Il faut ligaturer le tronc en formant une série de courbes irrégulières, coulantes. Même si la ligature principale est généralement effectuée durant l’hiver lorsque la plante est en semi-dormance, les branches secondaires peuvent être ligaturées en tout temps. On doit cependant éviter que le fil n’endommage l’écorce puisque celle-ci se développe rapidement.

Rempotage

Les jeunes grewias devraient être rempotés chaque année juste avant le début de leur nouvelle croissance printanière. Si on souhaite favoriser un épaississement du tronc plus rapide, ils peuvent être plantés dans de gros pots d’entraînement ou dehors en pleine terre durant l’été. Les racines sont vigoureuses et semblent ne pas être affectées par une taille drastique.

Substrat

Les grewias s’adaptent à un large spectre de sol.

Consulter le « tableau de rempotage » et utiliser les proportions pour les tropicaux.

pH idéal : 5,5 à 7,5

Maladies

Durant des périodes pluvieuses, surtout en plein été, les grewias sont sujets à l’anthracnose, une maladie fongique. Les symptômes comprennent entres autres des taches noires ou brunes qui se forment sur les feuilles. Cela ressemble à de grosses tavelures ou à la nielle. Les parties mortes suivent les veinures ou sont bordées par les veines principales. Cette maladie peut causer une chute prématurée des feuilles, ou même la mort de l’arbre si celui-ci est déjà affaibli. On contrôle l’anthracnose au moyen de trois applications de Maneb ou de Zineb, des fongicides à base de cuivre qu’on peut remplacer par le fongicide Safer’s Defender ou le bio-fongicide Green Earth. La première application doit être effectuée lors de l’éclosion des bourgeons, la deuxième quand les feuilles atteignent leur grosseur maximale et la troisième deux semaines plus tard. Il faut noter que cette maladie ne doit pas être confondue avec le cycle automnal d’un grewia. Même si le grewia est un arbre à feuillage semi-persistant, les feuilles les plus âgées prennent une couleur jaune terne, tandis que les veines restent plus foncées avant leur chute. Ceci est tout-à-fait normal et causé par le photopériodisme (journées plus courtes) et par la faible intensité de lumière.

Insectes

Cultivés en serre, les grewias sont sujets à la gamme habituelle des insectes nuisibles, surtout les aleurodes (mouches blanches) et les thrips. À l’intérieur, ils sont également sujets à des infestations de tétranyques (araignées rouges). À l’extérieur, ils sont occasionnellement ravagés par les pucerons ou les chenilles.

Multiplication

Le grewia occidental est facilement multiplié par semis ou par bouturage de nouvelles pousses semi-aoûtées.

Rédaction : David Easterbrook – révision 03-2014

Télécharger la version PDF Fiche-technique-grewia-occidental.pdf