Fiche technique – Pin gris

Pinus Banksiana

Famille : Pinaceae
Nom botanique : Pinus banksiana
Nom français : Pin gris, pin de Banks
Nom anglais : Jack Pine

Description

Le pin gris est une espèce rabougri de petite ou moyenne taille (5 à 15 m) selon la qualité du sol où il se trouve. Lorsqu’il pousse dans un sol pauvre et rocailleux, l’arbre est court et souvent tordu. Ses branches étalées et peu garnies lui donnent un aspect délabré. En peuplement dense et en terrain favorable, le pin gris peut atteindre de 25 à 30 m. Son écorce est grise et écailleuse. Ses aiguilles, groupées par deux, sont petites (25 à 30 mm), droites ou légèrement torsadées, écartées et pointues. Ses cônes sont droits ou recourbés, persistants et leur pointe est généralement dirigée vers l’extrémité de la branche.

Distribution géographique

On le retrouve d’est en ouest, de la Nouvelle-Écosse à l’Alberta, et du sud au nord, du Maine-Michigan au Bassin du Mackenzie.

Habitat

Le pin gris est une essence typique de la zone boréale où on le trouve en peuplement pur ou mélangé à l’épinette noire.

Zones de rusticité : 2 à 4

Variétés ou espèces similaires

Pinus comprend un peu plus de cents espèces.

Pinus contorta (pin lodgepole) : dans l’Ouest, son aire de distribution chevauche celle du pin gris. Les deux essences prêtent souvent à confusion en raison des nombreux croisements.

Dans l’Est, on ne retrouve aucun autre pin ayant des aiguilles aussi courtes et des cônes recourbés.

Le pin gris comme bonsaï

Le pin gris est un sujet qui convient parfaitement au bonsaï puisqu’on le retrouve souvent nanifié en pleine nature. Il est cependant difficile à récolter, car il récupère difficilement. Lors des premiers rempotages, il importe de maintenir le même pH que dans le sol d’origine. Comme pour l’épinette noire, les sujets rabougris et nains provenant des régions nordiques seront façonnés dans les styles : penché, battu par le vent, semi-cascade et cascade.

Emplacement estival

En plein soleil l’été.

Emplacement hivernal

L’hiver, directement à l’extérieur ou dans une couche froide. Si le pin gris est laissé à l’extérieur il convient de le protéger contre le vent, qui pourrait le dessécher.

Arrosage

Le pin gris tolère la chaleur et la sécheresse. Comme pour les autres espèces de pin, il faut bien laisser sécher le sol entre chaque arrosage. Bien vaporiser le feuillage tôt le matin et en fin de journée.

Fertilisation

Le pin gris s’accommode très bien d’engrais organiques. Éviter de donner de l’engrais tôt au printemps. Cependant, en période de croissance (mai et juin), une dose diluée d’engrais pour plantes acidophiles comme le Miracid ou autre engrais semblable est utile aux deux semaines. Reprendre la fertilisation en septembre au cours de la seconde période de croissance avec un fertilisant pour conifères de type 8-20-30.

Taille et pinçage

En pinçant avec les doigts, enlever le tiers ou la moitié de chaque nouvelle chandelle lorsqu’elle apparaît. Supprimer les vieilles aiguilles afin d’éclaircir l’arbre et de favoriser l’éclosion de bourgeons adventifs. La taille des branches se fait idéalement à l’automne.

Ligature

On la fait principalement à l’automne, avant le gel des branches lorsque l’arbre est gardé à l’extérieur pendant l’hiver.

Rempotage

Rempoter les jeunes plants tous les 2 ou 3 ans et les arbres de 35 ans et plus, tous les 4 ou 5 ans.

Substrat

Le pin gris exige un substrat pour conifère bien drainant ayant un pH très acide. Il s’accommode de tous les types de sols.

Consulter le «Tableau de rempotage» et utiliser les proportions pour les pins.

pH idéal : 4 à 4,5

Maladies

La majorité des pins gris cueillis dans le Bas St-Laurent sont affectés par la rouille qui apparaît au printemps pendant les périodes de pluies. Utiliser le fongicide Actidione tôt au printemps. On peut aussi utiliser le fongicide Safer’s defender, ou le biofongicide Green Earth.

Insectes

Les insectes nuisibles les plus fréquemment rencontrés sont les pucerons, les cochenilles et les tordeuses des bourgeons. Traiter par des applications de Cygon, Diazinon, Malathion ou Sevin ou encore d’huile horticole, de Savon insecticide Safer’s, ou de End-all.

Multiplication

Principalement par semis.

Cueillette

La cueillette des pins gris n’est pas facile, car il faut s’assurer que la plante possède suffisamment de radicelles sur les racines, près du tronc. Pour réussir la cueillette, il faut conserver une bonne quantité du sol dans lequel le pin gris se trouve. D’après certains experts locaux, il est préférable de cueillir de la mi-juillet à la mi-août, alors que la plante ralentit sa croissance à cause de la chaleur estivale.

Rédaction : David Easterbrook – révision 07-2014

Télécharger la version PDF Fiche-technique-pin-gris.pdf

Share