Fiche technique – Figuier pleureur

Foret

Famille : Moraceae
Nom botanique : Ficus benjamina
Nom français : Figuier pleureur, ficus
Nom anglais : Weeping fig

Description

Le Ficus benjamina est sans doute le figuier ornemental le plus connu. On le nomme figuier pleureur parce que ses branches s’inclinent gracieusement à mesure qu’il croît. Ses nombreuses feuilles sont d’un vert vif, et ont à peu près 8 cm de long par 2,5 cm de large.

Les figuiers sont des plantes à feuilles persistantes. Ils présentent différentes formes de feuilles, soit petites et luisantes, soit plus grandes (p. ex., le Ficus macrophylla, appelé «caoutchouc», plante d’intérieur bien connue). Cette plante peut facilement former de nombreuses racines aériennes, ce qui provoque un épaississement du tronc.

Une entaille sur une branche ou le bris d’une feuille provoque la sécrétion d’un suc laiteux appelé latex, qui produit le caoutchouc chez certaines espèces.

Dans la nature, les figuiers atteignent de grandes tailles et le diamètre de leur tronc mesure parfois de 3 à 10 mètres. Ces troncs immenses sont formés à partir de nombreuses racines aériennes qui, en se dirigeant vers le sol, se soudent pour augmenter considérablement leur diamètre.

Il est surprenant de constater que de si gros arbres peuvent s’adapter dans des pots de quelques centimètres. En effet, leurs feuilles rapetissent proportionnellement à la taille du tronc.

Distribution géographique

Les figuiers sont pour la plupart originaires des jungles de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est.

Habitat

Zones de rusticité : 8 et plus

Variétés ou espèces similaires

Ce genre compte environ 800 espèces qui sont toutes tropicales et parmi lesquelles on retrouve le Ficus carica produisant des figues comestibles, le Ficus elastica et le Ficus rubiginosa qui produisent le caoutchouc. Seulement quelques espèces peuvent être utilisées comme bonsaï.

F. diversifolia : cette espèce possède des feuilles à bout arrondis et d’un vert léger. Elle produit de petites figues.

F. salicifolia : figuier à petites feuilles lancéolées qui ressemble au saule. Cette espèce est originaire de l’Amérique du sud.

F. pumila et F. radicans : espèces rampantes ou grimpantes, qui ressemblent au lierre.

Le figuier comme bonsaï

Les espèces de figuiers à petites feuilles font d’excellents bonsaïs et poussent bien, même sur des roches. Ils sont peu capricieux, demandent un bon éclairage, une certaine humidité et de la chaleur. Ils résistent cependant bien aux intérieurs surchauffés et secs de nos maisons, à condition d’être vaporisés une ou deux fois par jour.

Les espèces les plus proches du figuier pleureur et qui demandent les mêmes soins sont les figuier à feuilles panachées, c’est à-dire tachetées de blanc, et le F. natacha ou nana qui est une variété miniature. F. microcarpa, F. benghalensis, F. religiosa et F. buxifolia sont aussi des espèces qui se prêtent bien à la culture en bonsaï.

Emplacement estival

En été, le figuier sera placé à l’extérieur dans un endroit ensoleillé mais à l’abri du vent.

Emplacement hivernal

En hiver, il sera obligatoirement placé à l’intérieur. À l’automne, dès que la température descend sous 15°C, il faut entrer les ficus à l’intérieur. Ils supportent la chaleur sèche de nos maisons à condition d’être vaporisés une ou deux fois par jour, mais ne tolèrent pas les courants d’air frais.

Arrosage

Arroser fréquemment, mais s’assurer d’un bon drainage afin de ne pas laisser les racines tremper dans l’eau. Vaporiser le feuillage tôt le matin ou en fin de journée. En hiver, lorsque la température baisse, diminuer les arrosages .

Fertilisation

En été, tous les 15 jours. Une fois par mois en hiver. (Engrais pour plantes d’intérieur tel que le 20-10-20 ou le 20-8-20).

Taille et pinçage

La taille peut se faire toute l’année en prenant soin de tailler au-dessus d’un bourgeon faisant face à la direction que vous souhaitez donner à la branche. Rabattre les nouvelles pousses à 2 ou 3 feuilles. On peut retirer les plus grandes feuilles en tout temps.

Ligature

La ligature est possible en tout temps. Le fil ne doit toutefois pas s’incruster dans le bois. On peut aussi donner une forme en pliant les jeunes pousses entre les doigts. Après de deux ou trois pliages, la branche gardera la forme désirée.

Rempotage

Rempoter tous les ans au printemps, pour les jeunes plants et aux deux ans dans le cas de plants de 5 ans et plus. Attention : au moment du rempotage, ne jamais couper les racines aériennes.

Substrat

Consulter le «Tableau de rempotage» et utiliser les proportions pour les tropicaux.

pH idéal : 5,5 à 6,5

Maladies

La chute des feuilles est attribuable, soit au manque de lumière, soit aux courants d’air, soit au changement d’emplacement ou encore au manque d’humidité ambiante.

Insectes

La décoloration des feuilles peut être causée par les cochenilles, les kermès ou les araignées rouges.

Multiplication

Par marcottage aérien et surtout par bouturage. Les boutures n’ont pas besoin d’hormones d’enracinement, mais il est préférable de garder le sol à environ  25oC, en plaçant le bac à bouture sur un coussin chauffant.

Rédaction : Louis-Philippe Coiteux – révision 03/2014

Télécharger la version PDF Fiche-technique-figuier-pleureur.pdf

Share