Les bonsaïs blues du coronavirus

Si vous n’avez pas été en mesure de rempoter votre bonsaï ce printemps parce que vous êtes en isolement, et que votre bonsaï est hébergé ailleurs que chez vous, ou encore que vous ne disposiez plus du substrat approprié sans que vous puissiez en acquérir en raison de l’annulation du Grand Happening de la SBPM, NE DÉSESPÉREZ PAS !!!!

Même si les bonsaïs décidus devraient être rempotés tous les deux ans et que les conifères devraient l’être à des intervalles de 2 à 4 ans, la plupart des bonsaïs peuvent supporter une année supplémentaire ou même deux dans le même substrat. Présentement, je m’affaire à rempoter quelques érables et plusieurs genévriers qui n’ont pas été rempotés depuis 2014! Leur sol s’était vraiment détérioré, mais grâce au fait que tout leur sol original avait été remplacé par un mélange de substrat de bonsaï granuleux, leurs racines pouvaient toujours bénéficier d’air et le drainage de l’eau réussissait à se faire (à peine!).

Si le sol de certains pots de bonsaï ne se draine pas bien, certaines mesures peuvent être prises. En premier, commencez en perforant le sol à travers la motte de racines à l’aide d’une baguette, d’un long clou ou d’une tige mince (en tentant le plus possible de rester entre les racines). Les trous ainsi créés pourront par la suite être remplis de sable grossier ou de gravier de telle sorte qu’ils ne remplissent pas d’un sol non drainant.

Vous pourriez également remplacer le pot de votre bonsaï trop à l’étroit par un autre plus grand. Choisissez alors un pot un peu plus grand avec un rebord légèrement plus haut de telle sorte que l’eau ne déborde plus sur les côtés.

Les arbres décidus vigoureux à croissance continue comme les érables, ormes, zelkovas, pommiers, cognassiers, abricotiers, houx, fusains, peuvent aussi être défoliés à la mi-juin et alors rempotés immédiatement.

NE PAS DÉFOLIER les chênes, hêtres, ginkgos, châtaigniers, magnolias et érables japonais à feuilles disséquées (à feuilles découpées).

Plusieurs arbres de la famille des Pinacées, c’est-à-dire les pins, épinettes et sapins, qui subissent une courte période de dormance en mi-été, peuvent être rempotés sans répercussions durant les 3e et 4e semaines d’août.

Rappelez-vous toutefois que plus longtemps vous conserverez vos bonsaïs sans les rempoter, il sera d’autant plus important de leur fournir un apport adéquat de nutriments majeurs et mineurs.  Préparez une solution diluée (5 ml / 4 l) de Micromax (micro-éléments chélatés) et arrosez-en votre bonsaï une fois tous les deux mois.

Si votre bonsaï est malade ou faible ou dont le sol n’absorbe pas de fertilisant, vous pouvez quand même le résoudre à des applications foliaires de fertilisant.

Si la surface du sol du bonsaï devient incrustée d’une suraccumulation de gâteaux d’engrais organique ou de mousses, grattez les deux premiers centimètres et replacez-les avec un substrat de bonsaï tamisé fin.

En suivant ces conseils, vos bonsaïs devraient survivre et être en bonne forme pour un rempotage au printemps 2021.

Bonne chance et restez vous-même en santé!

 

David Easterbrook

Share