ATELIER AVEC KOJI HIRAMATSU, N2-N3 – Le 22 septembre 2018

125,00 $

(Inscription en ligne exclusivement)

(Vous apportez votre arbre)

Avec : Koji Hiramatsu, expert japonais

Endroit : CLAC de Guybourg, 1905 rue de Cadillac, Montréal, QC H1N 2T4

Prérequis :

Période d’inscription : du 25 août au 15 septembre 2018 inclusivement ou jusqu’à l’atteinte du nombre maximal de participants. (8)

Désolé! Cet atelier est complet.

Rupture de stock

Nous ne sommes pas en période d'inscription!

Catégorie : Étiquettes : ,
Share

Description

Profitez de la venue de ce maître japonais pour le 40e anniversaire de la SBPM, pour raffiner un de vos arbres, pour vous aider à trouver quoi faire avec un spécimen difficile ou pour complétement reformer un bonsaï qui a perdu de sa superbe.

M. Koji Hiramatsu, expert de réputation internationale et propriétaire d’une pépinière reconnue au Japon partagera avec vous ses immenses connaissances et vous fera profiter de son expérience.

Peu importe vos années d’expérience, vous y ferez des apprentissages et pourrez améliorer vos connaissances et vos techniques.

Ne manquez pas l’occasion de peaufiner un bonsaï de votre collection avec une sommité dans son domaine. C’est une opportunité qui ne se présente pas souvent et que vous ne voudrez manquer sous aucun prétexte

 

Note :

  1. L’atelier se déroule de 9 h à 16 h.
  2. Apportez votre repas, votre arbre et vos outils.
  3. Nous fournissons le fil.                                

KOJI HIRAMATSU

Koji Hiramatsu, fils ainé de Kuniaki, est propriétaire – quatrième génération – de la pépinière Hiramatsu Shunshoen bonsai garden à Kokubunji, sur l’île de Shikoku au sud du Japon. 

Koji s’occupe personnellement d’une grande variété de bonsaïs, des plus grosses pièces, aux shohins, et ce, de différentes espèces.  Il a commencé à produire des shohins pour satisfaire sa clientèle qui occupait des appartements plus petits. Au fil des ans, Koji Hiramatsu est devenu un spécialiste des shohins. « Les petits bonsaïs sont de plus en plus en vogue au Japon. Ils  demandent plus de technique, spécialement pour la ligature », dit-t-il. Il est maintenant instructeur et démonstrateur accrédité de la  »All Japan Shohin Bonsai Association » et est membre du conseil d’administration de cette organisation.

Il donne des cours, fait des conférences et tient à poursuivre la tradition familiale. « C’est notre devoir de faire connaître la culture traditionnelle du bonsaï de nos ancêtres, aux générations futures », affirme-t-il.

Certains de ses bonsaïs sont exposés dans les expositions les plus prestigieuses du Japon, y compris celle de Kyoto, depuis 27 ans.